Succès de la formation en alternance pme

La formation en alternance attire de plus en plus de monde. Analyse de ce succès avec Vincent Giroul, Directeur de l'efp, Emmanuel Baufayt, Conseiller et Chef de service du sfpme.

Quelle est la spécificité du dispositif de la formation en alternance pme ?

« Il permet aux personnes de tout âge, à partir de 15 ans pour l’apprentissage et de 18 ans pour la filière-chef d’entreprise - une filière qui connaît un grand succès auprès des plus âgés en reconversion - de suivre un parcours de formation menant à un métier. Mais un métier n’est pas qu’un savoir ; c’est aussi un savoir-faire et un savoir-être. Le dispositif propose dès lors un temps de formation pratique et théorique en centre, couplé à un temps de formation en entreprise. À nos yeux, confronter tout de suite les étudiants aux réalités professionnelles constitue une voie royale. »

Globalement, quel succès la formation en alternance rencontre-t-elle ?

« Notre centre compte actuellement 5 778 inscrits en formation en alternance et 1 392 inscrits en formation continue. Depuis dix ans, la formation de chef d’entreprise connaît une évolution annuelle continue de 5 % tandis que l’apprentissage a connu une augmentation des inscriptions de l’ordre de 12 % cette année après une baisse importante au cours des 10 dernières années. Nous avons notamment un public de plus en plus nombreux qui se réoriente professionnellement vers 40 -45 ans.
85 % de nos apprenants trouvent un travail — ce qui constitue un taux d’insertion supérieur à celui de l’université —, tandis que 28 % des sortants de notre formation-chef d’entreprise créent leur activité dans les cinq ans. »

Comment expliquez-vous ce succès ?

« Avant tout par la qualité de nos formations. Pour beaucoup de jeunes, les systèmes d’enseignement traditionnels n’apportent pas suffisamment de sens ; ils ont besoin d’être plongés dans la réalité de l’entreprise. La qualité de nos formations se traduit surtout par le recours, dans notre centre, à des formateurs en lien direct avec la réalité de terrain - tous sont des professionnels en activité - et à des outils et techniques dernier cri.

Grâce à la formation en alternance PME, une identité professionnelle très forte se développe rapidement chez nos jeunes. Les 15 premiers jours, le jeune se définit comme un élève du centre ; ensuite, il se voit comme un menuisier, un chauffagiste, etc. Les formateurs les considèrent aussi très vite comme des professionnels en formation. »

Comment se passent les partenariats avec les entreprises ?

« Nous comptons environ 2 000 entreprises partenaires à Bruxelles. Pour elles, c’est une opportunité formidable de recruter et former spécifiquement quelqu’un à leurs besoins. Toutefois, elles ne forment pas les jeunes qu’à leurs seuls besoins ; le jeune doit acquérir une série de compétences définies dans les plans de formation. Pas question, par exemple, qu’un jeune en formation en restauration passe trois années à la plonge ! Nos 15 délégués à la tutelle sont chargés du suivi des jeunes et se rendent régulièrement dans les entreprises. Les entreprises sont de véritables partenaires qui gagnent à s’investir dans l’alternance au regard de leurs enjeux de recrutement, de qualification, mais aussi de responsabilité sociétale. »

 

Un article MediaPlanet