Coronavirus : organisation des cours et des évaluations. Plus d'infos ici !

Nouvelle formation de maraicher urbain

2 décembre 2021

Une nouvelle formation en alternance de maraicher urbain ouvre à l’efp, à Uccle. Cette initiative entend répondre aux besoins sociaux-économiques de la Région de Bruxelles-Capitale, notamment en termes de création d’emploi. Mais pas que ! Elle s’inscrit également dans la stratégie Good Food de la Région qui soutient le développement d’une économie locale et entend renforcer l’offre de formation qualifiante dans la capitale.

L’agriculture urbaine, un potentiel d’emploi fort

On les voit de plus en plus fleurir sur les toitures ou terrains vagues bruxellois, les potagers urbains sont en plein boom. Pour preuve, depuis 2015, selon l'étude réalisée à la demande de Bruxelles Economie-Emploi[1], le nombre de projets d’agriculture urbaine a plus que doublé. Au total, on comptabilise 61 équivalents temps plein (ETP) dont 28 générés sur de très petites surfaces de 0.2 ha (cultures hors-sol) et 33 sur des surfaces de production maraîchère et d’élevage de 9,3 ha. Comparativement, on dénombre 32 agriculteurs traditionnels qui cultivent près de 250 hectares à Bruxelles. Le constat est donc unanime : l’agriculture urbaine sur des petites surfaces pourrait générer à Bruxelles, avec ses 250 ha de terres cultivés, 830 emplois[2].

Une formation pour professionnaliser le secteur

Pour répondre à cette perspective, la professionnalisation du secteur est indispensable. L’efp, centre de formation en alternance à Bruxelles, a donc développé une formation de maraicher urbain qui débutera en janvier 2022. D’une durée de deux ans, ce programme propose un apprentissage complet alternant un temps de formation en centre et un temps de formation en entreprise. Il débouche sur un diplôme de chef d’entreprise et de gestion reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pour Vincent Giroul, directeur de l’efp, contribuer à la professionnalisation du secteur est important : « On sait que les agriculteurs urbains mettent beaucoup d’énergie pour développer leur activité, mais la rentabilité n’est pas toujours au rendez-vous. En formant les apprenants aux techniques du métier mais également à la gestion d’entreprise, des perspectives de développements et de consolidation seront offertes aux agriculteurs et agricultrices urbains de demain ».

Valoriser l’économie locale et les circuits courts

Cette initiative de l’efp s’inscrit également dans la stratégie Good Food de la Région de Bruxelles-Capitale qui soutient le développement d’une économie locale. Tout ce qui sera produit pourra servir en circuit court, au sein même de l’efp. L’idée est simple : les maraichers urbains cultivent les fruits et légumes, les traiteurs et les restaurateurs les subliment en les cuisinant et les serveurs en salle les présentent aux clients du restaurant didactique de l’efp. Du champ à l’assiette, la boucle est bouclée.

A propos de l’efp

L'efp, centre de formation en alternance pme à Bruxelles, propose, en partenariat avec le sfpme, une large palette de formations dans plus de 90 métiers, pour les jeunes en apprentissage (dès 15 ans) et en filière adulte (dès 18 ans). Ces formations combinent pratique en entreprise et cours techniques et théoriques dispensés en centre de formation.

Contact presse

Virginie De Breuck

  • 0472 69 14 41
  • vdebreuck@efp.be

Pilar Villarroel

  • 0486 99 67 46
  • pvillarroel@efp.be

 

[1] Evaluation de la production agricole primaire professionnelle en Région de Bruxelles Capitale, Laboratoire d’Agroécologie de l’ULB : Boutsen Raphaël, Maughan Noémie & Visser Marjolein, Juin 2018

[2] Une simple règle de 3 nous montre que si 30 ETP sont créés sur 9 ETP ha, l’agriculture urbaine à Bruxelles pourrait générer, avec ses 250 ha de terres cultivés, 830 emplois.

Partager l'article